Restez connecté avec VoyagExpert en vous inscrivant à notre newsletter

Complétez vos coordonnées dans le formulaire ci-dessous:

Suivre les actualités VoyagExpertRecevoir les infos MICE



*Champs obligatoires


Les données recueillies serviront exclusivement à l’envoi de cette newsletter et vous pouvez à tout moment vous désabonner et demander l’effacement de vos données.

Etude Congrès annuelle : 2018, l’année de tous les records

Etude Congrès annuelle : 2018, l’année de tous les records

L’Office de Tourisme et des Congrès de Paris publie son étude annuelle sur le marché des Congrès pour la douzième année consécutive, occasion de décrypter les caractéristiques et l’évolution de cette filière, stratégique pour la capitale, qui a largement contribué au bilan de fréquentation positif de la destination en 2018.

Paris a accueilli en 2018 un total de 1 192 congrès (+ 7,4%/ 2017) et 882 405 congressistes, soit une hausse de 14 %,parmi lesquels 278 616 congressistes étrangers (+ 6 %).

L’International Congress and Convention Association (ICCA) a décerné à Paris le titre de 1ère destination mondiale pour l’accueil des congrès internationaux 2018. Avec un écart exceptionnel de 40 congrès, loin devant Vienne, Paris affiche un total de 212 congrès (126 000 participants)selon les critères ICCA, une progression de 11,6 %.

 

Des retombées économiques à leur plus haut niveau 
L’ensemble des congrès analysés dans l’étude n’ont jamais généré de retombées économiques aussi importantes. En 2018, l’activité des congrès a engendré 1,34 milliard d’euros de retombées (+ 5,5 % par rapport à 2017) et plus de 22 650 emplois dans les secteurs de l’organisation d’événements (location de site, traiteur…) et du tourisme (transports, hôtellerie, restauration, sorties…). Les congressistes français ont dépensé en moyenne 218 euros par jour pendant le congrès, alors que les étrangers ont dépensé 355 euros.

 

Toujours plus de grands congrès et une diversification des secteurs en progression 


Quelques chiffres emblématiques : les congrès de plus de 5 000 participants ont augmenté de 6,7 %, pour atteindre un total de 32 congrès. Ils représentent seulement 3 % des événements mais ont réuni à eux seuls 32 % des congressistes. 66 % des congrès sont fidèles à Paris et 44 % ont une participation internationale. 
La médecine demeure la spécialité la plus représentée (37 %) suivie de la thématique technologique (15 %) et de l’économie (10 %). 
Paris intra-muros concentre 86 % des congrès. Quant aux sites, ils se divisent principalement entre les lieux scientifiques, qui accueillent 39 % des événements, et les centres de congrès avec 34 %. Ces derniers réunissent toutefois 73 % des congressistes. Les mois plébiscités sont juin, octobre et novembre : ils totalisent à eux trois 44 % des congrès de l’année.

 

Des congrès de premier plan gagnés pour les années à venir 
Corinne Ménégaux, Directrice Générale de l’Office de Tourisme et des Congrès résume ces bons résultats : « Avec une moyenne de 1 000 événements par an depuis plus de 10 ans, Paris bénéficie d’une place de choix dans le secteur des congrès et conserve son statut de leader. La liste des prochains congrès [1] nous permet d’aborder l’avenir avec optimisme qui contribue au rayonnement de la capitale. Les transformations que la Ville a déjà entamées (création d’hôtels, grands chantiers transports) prendront toute leur mesure dans les années qui viennent et seront autant d’arguments complémentaires pour choisir Paris »

 

Téléchargez l’étude complète 

 

Sources : Tendance Hôtellerie